Miss Ronde France®
Comité Alsace

 

Présentation du comité

 

   UN CONCOURS QUI PROUVE QUE L'ON PEUT ETRE BELLE RONDE ET S'ASSUMER PLEINEMENT


L'election Miss Ronde Alsace, a vu le jour en 2011 afin de promouvoir la femme ronde en Alsace à travers l élection de MISS RONDE ALSACE qualificative pour MISS RONDE FRAN
CE.   

 

 LA FORCE DE LA DIFFÉRENCE 

  

A travers ce concours, le Comite MISS RONDE FRANCE a le plaisir d'aider des femmes a s'accepter.Le maitre mot de cette action commune est la tolérance, car être ronde ne doit plus être synonyme de rejet , dénigrement , anormalité, ou culpabilisation.

Le Comité MISS RONDE FRANCE est convaincu qu'avec le charme, l'esprit, et la beauté des femmes rondes de France et de Navarre, ainsi qu'avec la volonté, le persévérance et l'engagement des Comités Régionaux, il pourra enfin faire passer ce message. 

MISS RONDE ALSACE 2013: Emelyne SCHNEIDER

(@photo: le regard de Martine)

 

emelyne schneider miss ronde alsace

INSCRIPTION POSSIBLE POUR L'ELECTION 2014 DANS L'ESPACE CANDIDATES


Conditions de candidature et d’admission : L’inscription à l’élection est gratuite.La participation d’une candidate . une élection implique de pouvoir répondre aux conditions suivantes :

  • pouvoir justifier d’une résidence dans la région d’élection, y travailler ou y étudier. Toute domiciliation fictive ou fausse déclaration entrainant sa disqualification ou l’annulation de son élection.

  • être majeure et âgée de 18 à 35 ans.

  • être née de sexe féminin

  • être de nationalité française

  • être d’un poids de 6 kilos minimum au dessus sa taille

  • ne pas avoir participé à des séances photos, captations audiovisuelles et/ou tout type d’évènements susceptibles de permettre une exploitation auprès du public d’images dans lesquelles la Candidate apparaitrait totalement dénudée et/ou d’images la représentant à caractère érotique et/ou pornographique .

  • ne pas avoir utilisé et/ou permis d’utiliser le titre gagné dans le cadre des concours locaux et/ou régionaux et/ou les attributs afférents ceux‐ci (écharpes, couronne, etc.) à des fins de propagande ou militantisme politique, idéologique ou religieux ;

  • bénéficier d’une excellente réputation et moralité et ne pas avoir fait ni faire l’objet d’aucune poursuite et/ou condamnation pénale.

 

Les News du comité

Edition de saverne

par Camille Andres, publié le 02/06/2012 à 05:00

saverne Candidate au concours de Miss rondeAu-delà des apparences


 

"Contre les préjugés et les remarques, je préfère me battre grâce au concours". Photo DNA

1 / 3

   

À trente ans, Cécile Lepage brigue le titre de Miss ronde Alsace. Un concours auquel elle participe avant tout pour faire changer une certaine image de la femme. Des préjugés que cette ingénieur en génie civil est habituée à bousculer.

Tags

Timide, Cécile Lepage n’est pas du genre à entrer en conflit directement. Elle n’est pas non plus particulièrement féministe. Mais elle trouve simplement que maintenant, ça suffit. « Toute l’image qu’on donne de la femme dans notre société doit changer. Utiliser une femme nue pour vendre des montres, je ne vois pas l’intérêt ». Surtout, elle entre en lutte contre une certaine dictature de la minceur. C’est d’ailleurs le principal argument qui l’a convaincue pour candidater au titre de Miss ronde Alsace (voir encadré). « Je préfère me battre au moyen de cette élection plutôt que de parler aux gens. Il faut arrêter de mettre en avant que les femmes font du 34 ou du 36, ce n’est pas la réalité des choses. En France, la plupart des femmes sont entre le 40 et le 46 ».

Elle-même se souvient avoir toujours été « un peu boulotte », mais a pris du poids suite à une maladie. Elle pèse aujourd’hui 118 kilos, un poids stable depuis quelques années. « On m’avait proposé ce concours l’an dernier et j’avais trouvé ça débile. Mais entre-temps j’ai eu 30 ans et beaucoup de choses se sont passées dans ma vie. Devenir ronde n’a pas été un choix. Je l’ai très mal vécu. Ca devenait compliqué dans ma vie quotidienne, j’avais du mal à m’habiller… Cette élection est aussi un moyen de m’accepter telle que je suis », ajoutant qu’elle n’a « rien à prouver ».

Originaire d’Angers, la jeune femme, ingénieur, déménage au gré de ses contrats. Et reconnaît qu’en Alsace « les femmes rondes ont beaucoup de chance », en raison notamment du grand nombre de magasins spécialisés. Surtout, elle s’y sent bien car elle y retrouve les traditions « de Pâques, de Noël » que sa maman allemande d’origine, lui a transmises.

L’élection de Miss ronde Alsace n’aura lieu qu’en novembre. Mais pour Cécile Lepage, les prochains mois seront chargés. Rencontre avec les autres candidates « avec qui on s’entend très bien », séances photos, cours de bien-être, de défilé, choix des tenues -dont de la lingerie et des robes de soirée-, rien ne sera improvisé pour le grand soir.

« Quelle que soit sa taille, une femme reste une femme »

Depuis l’ouverture du vote au public sur Internet, Cécile Lepage s’est « surprise » à aller en parler à ses voisins ou ses proches. Mais c’est moins la victoire qui l’intéresse dans ce qu’elle appelle « cette aventure », que la possibilité de transmettre au grand public que les femmes rondes le sont toutes pour une raison différente, que la beauté n’a rien à voir avec le poids et que « quelle que soit sa taille, une femme reste une femme ». Bref, porter un regard bien au-delà des apparences trompeuses véhiculées par les magazines féminins et la publicité en général.

Et aller au-delà des images trompeuses, se lancer des défis n’a rien d’impressionnant pour elle, qui, par son parcours professionnel a déjà affronté beaucoup de préjugés.

Au départ, Cécile Lepage voulait être météorologue. Face aux concours extrêmement ardus de Météo France, elle tente sa chance par le biais de la marine nationale. Ses notes sont excellentes, mais elle est recalée. Motif ? « On m’a dit que je ne serai jamais capable de diriger des hommes ».

Il en faut plus pour décourager la jeune femme, qui se lance dans des études de maths et de physique pour finir diplômée de l’école supérieure d’ingénieurs de Poitiers, spécialisée en matériaux, génie civil et géotechnique. Aujourd’hui, la jeune femme n’a pas directement d’hommes sous sa responsabilité, mais en tant que responsable qualité, sécurité et environnement sur le chantier de la LGV, et notamment sur le tunnel de Saverne, elle effectue des contrôles, vérifie « le travail du chef de chantier » et de ses ouvriers. Un rôle pas toujours facile, qu’elle a pu expérimenter sur bien d’autres chantiers en France.

« Ne travailler qu’avec des filles, non merci ! »

« On apprend beaucoup au contact des hommes. Si quelque chose est mal fait, eux diront facilement “c’est nul “. Moi, je vais plutôt utiliser mon côté féminin et dire “écoute, là, je ne comprends pas trop ce que tu as fait♥“, et la personne se rendra compte elle-même de son erreur. Une femme sur un chantier n’a pas du tout la même manière de faire qu’un homme, elle n’a pas le même relationnel », tranche-t-elle. Même si, elle le reconnaît, l’univers du BTP est assez « cash ».

« Mais ça me plaît, je ne donnerai ma place pour rien au monde. Il nous arrive de pousser une gueulante, mais dix minutes après c’est oublié. Ne travailler qu’avec des filles, ménager toutes les susceptibilités, non merci ! » Le bâtiment, cette fille et petite-fille de négociants en matériaux a grandi dedans. « Mon enfance je l’ai passée à jouer sur des tas de sable et des parpaings ». Elle s’y sent bien, et en accepte tous les codes, bizutage compris.

S’habiller de façon trop sophistiquée « crée une distance » avec « les gars », comme elle nomme ses collègues. « C’est un chantier, le maquillage ça ne sert à rien. On se fond dans le moule, c’est déjà difficile notre métier, il faut éviter les différences physiques et être comme tout le monde. Rien n’empêche de montrer sa féminité différemment, en étant pédagogue, par exemple ». Ou en étant sacrée Miss, dans le civil…

 

Cinema de Guebwiller soirée filles

 

CinémaSoirée filles : les réservations prises d’assaut

le 22/03/2012 à 05:00 par Carine Doppler

Aurélie Keiflin est à l’origine de la soirée programmée vendredi 23 mars, qui affiche complet. Photo Carine Doppler

Le cinéma Le Florival à Guebwiller propose une soirée filles vendredi 23 mars, à partir de 19 h, avec la programmation en avant-première de Mince alors !, un film de Charlotte de Turckheim. Une séance qui affiche déjà complet.

« Personnellement, j’allais aux soirées filles organisées à Mulhouse, mais j’avais envie de créer de l’animation à Guebwiller, des soirées à thème. Monter le projet m’a pris un mois. Le film m’a été proposé en projection en avant-première un vendredi soir. J’ai été surprise et ravie. En plus les animations collent au thème du film », raconte Aurélie Keiflin, employée au cinéma.

Animations et défilé

Animations, buffets salé et sucré, séances de voyance en direct, défilé de vêtements Miss Ronde, tirages au sort pour gagner des cadeaux, « de nombreux partenaires ont répondu à l’appel et jouent le jeu », indique Grégoire Brasseur, salarié du cinéma. « En Alsace, les comédies marchent bien. Mince alors !, c’est drôle et fait la part belle à des acteurs connus. Ce qui explique aussi peut être pourquoi tous les billets, mis en vente à partir du vendredi 16 mars, ont été vendus. Nous affichons complet depuis mardi soir. Même avec Intouchables nous n’avons pas réalisé autant de réservations, mais il est vrai qu’il était programmé sur plusieurs semaines. L’annonce de la soirée filles sur notre site internet et notre page facebook a créé un buzz. Vendredi soir, les spectatrices viendront de toute la région de Guebwiller et auront de 15 à 70 ans. »

Le cinéma Le Florival avait déjà proposé une soirée filles, mais souhaitait attendre pour réitérer l’événement en trouvant un film comique ou romantique qui n’était pas sorti il y a un mois et pouvoir « faire les choses en grand ». « Sortie originale à Guebwiller, cette soirée répond à une demande du public », glisse Grégoire Brasseur, ravi de maintenir le tarif habituel, soit 6,50 €. Et pour celles qui n’auront pas la chance d’être présentes, une autre avant-première, dimanche 1 er avril, à 14 h 30, pourra peut-être les séduire avec le film Sur la piste du Marsupilami, une comédie à découvrir en famille.

le 22/03/2012 à 05:00 par Carine Doppler

 

Cinema de Guebwiller 1

CinémaCarton plein pour la soirée filles

le 26/03/2012 à 05:01

 

Les sélectionnées de Miss ronde Alsace se préparent pour défiler au cinéma Le Florival, à Guebwiller.  Photo DR

 

Cent soixante-six femmes, venues pour « se détendre, se retrouver entre filles, se sentir rassurées d’être parmi d’autres rondes, rire autour d’une comédie, sortir de chez soi », ont poussé la porte du cinéma Le Florival à Guebwiller, vendredi, pour participer à la soirée filles et découvrir en avant-première le film de Charlotte de Turckheim : Mince alors !

Des animations autour d’un buffet froid, présence d’exposants, un défilé de rondes présélectionnées pour le concours Miss ronde Alsace, qui aura lieu en novembre, et des prix à gagner ont été proposés avant la projection du film. La présentation de vêtements de la boutique L’Eden des formes, de Soultz, à fait la part belle aux tenues fluides, serrées, habillées ou détendues. Il y en avait pour tous les goûts et toutes les formes.

La soirée a aussi permis de prendre contact avec une spécialiste du bien-être, Laeticia Waechter, sophrologue et art thérapeute basée à Wintzenheim, et une agence de rencontres personnalisées de Mulhouse. Un peu plus loin, une représentante du Passeport gourmand présentait les diverses possibilités de sorties gastronomiques tout en réduisant son addition.

Assumer son corps

Lorsque la salle a été plongée dans le noir, les spectatrices ont découvert un film abordant des questions de poids, de bien-être, d’acceptation de soi. Dans cette comédie, Charlotte de Turkheim et ses amies n’ont pas du tout envie de perdre leurs formes : elles assument leur corps et veulent vivre bien dans leur peau. Une œuvre qui a permis aux filles de ressortir de la séance « de bonne humeur, décomplexées ou complètement séduites par le scénario se retrouvant dans le personnage de Nina ».

le 26/03/2012 à 05:01

 

 

 

article organisateur

 

 

 

 

 

Paru le 24 avril 2012

Le 15 avril 2012 a eu lieu la première rencontre d'une partie des candidates de miss ronde alsace 2012, à cette occasion les DNA de la région de Colmar a fait paraitre un article les concernant.

24 avril 2012 dna

 

presse

l

 

L\'hotel Europe***

Au cœur de l’Alsace, à 3 km du centre de Colmar, l’hôtel l’Europe vous accueille dans une atmosphère chaleureuse et familiale.

Son personnel, aimable et attentionné, saura répondre à toutes vos exigences et faire de vos séjours professionnels, gastronomiques ou de loisirs de véritables moments de détente.

Ses 1600 m² de salons modulables et sa longue expérience dans l’organisation d’événements en font un lieu parfaitement adapté à vos séminaires et congrès.

Bienvenue à l'hôtel l'Europe !

En quelques lignes .....
  • Complexe hôtelier ****
  • 3 km du centre de Colmar
  • 128 chambres
  • 12 suites
  • Bar
  • Accès Internet
  • 2 restaurants : L'Eden des Gourmets et Aux plaisirs du terroir
  • Jardin privatif (terrasse et barbecue)
  • Service séminaire, congrès et banquet
  • 1600 m² de salons modulables
  • 500 couverts assis / 1000 couverts en cocktail
  • Piscine couverte
  • Sauna, hammam, jacuzzi
  • Terrain de tennis
  • Parking gratuit (350 places)
  • Sécurité assurée par télégestion

 

En images

Hotel Europe-1

                                                                     Hotel Europe-2

Hotel Europe-3

                                                       Hotel Europe-4

Hotel Europe-5 

                                                                    Hotel Europe-6

Hotel Europe-8

                                                                      Hotel Europe-7